Technologie GEM : Le CNRA  transfert une technologie d’étuvage amélioré du riz

Technologie GEM : Le CNRA transfert une technologie d’étuvage amélioré du riz

Le Centre national de recherche agronomique (CNRA) en collaboration avec l’Agence pour le développement de la filière Riz (ADERIZ) a conçu le projet intitulé : « Transfert de technologie d’étuvage amélioré GEM et de compétences aux femmes transformatrices de riz en côte d’ivoire » dans un environnement où, la qualité du riz local en général et celle du riz local étuvé en particulier ne répond pas encore totalement aux attentes des consommateurs. Le projet a pour objectif global de contribuer à l’amélioration de la qualité du riz étuvé produit localement en Côte d’Ivoire. Spécifiquement, il s’agit de 

  • démontrer la performance du matériel d’étuvage GEM et de
  • renforcer les capacités des transformatrices de riz.

Coopération agricole entre la république Française et la Côte d’Ivoire

Suite au cinquième appel à projets lancé en septembre 2019 par le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricole (FIRCA) et sur proposition du Comité Scientifique et Technique (CST), le Comité de Pilotage du FCIAD a retenule CNRA, pour la mise en œuvre du projet : « Transfert de technologie d’étuvage amélioré GEM et de compétences aux femmes transformatrices de riz en côte d’ivoire »

FCIAD – Etuvage du riz

Description du projet

En Afrique subsaharienne, la demande sans cesse croissante du riz est comblée par des importations représentant environ un tiers des importations mondiales. En Côte d’Ivoire, pour réduire ces importations, l’accent a plus été mis sur l’amélioration de la productivité et la qualité intrinsèque du riz que sur la qualité acquise le long des activités post-récolte. En effet, les petits transformateurs de riz dépendent généralement des technologies traditionnelles pour les activités post-récolte. Cela a conduit à la production du riz de mauvaise qualité induisant ainsi une faible compétitivité par rapport au riz importé.

Aujourd’hui, le transfert de technologies post-récolte permettant de produire du riz local de qualité est un impératif.

CNRA

Une solution technologique pour le développement durable de la riziculture ivoirienne

C’est dans cette optique que le CNRA et le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice) ont mis en place un système d’étuvage innovant appelé technologie GEM (Grain quality enhancer, Energy efficient and durable Material). La diffusion de cette technologie auprès des transformatrices de riz constitue une véritable opportunité pour produire du riz étuvé d’une meilleure qualité nutritionnelle, en Côte d’Ivoire, avec l’avantage de réduire le temps de travail, la consommation en énergie en valorisant l’utilisation des sous-produits tels que les balles de riz jusque-là rejetés dans la nature.

Lancé en 2020 pour une période de seize (16) mois, le projet « Transfert de technologie d’étuvage amélioré GEM et de compétences aux femmes transformatrices de riz en Côte d’Ivoire » est exécuté par une équipe de chercheurs du CNRA : Dr DEPIEU Meougbé Ernest, Agronome Système, Coordonnateur du projet ; M. KANON Alban Landry, Agroéconomiste et Dr Louis Ban Koffi, Technologue Alimentaire. Cette équipe est appuyée sur le terrain par les délégués de pool de l’ADERIZ, M. Yao Rovia et M. Coulibaly Idriss.

Le projet a été exécuté dans deux (2) départements qui font partie des grandes zones productrices de riz où l’étuvage est une activité aussi importante dans la chaîne de valeur du riz. Il s’agit :

  • du département de Daloa (chef-lieu de département) et,
  • du département d’Odienné (chef-lieu de département)

Onze activités majeures ont permis de diffuser cette technologie d’étuvage amélioré. Il s’agit entre autres :

  • de l’identification des transformatrices de riz pour assurer la diffusion de la technologie GEM,
  • du lancement du projet,
  • de l’installation de deux kits d’étuvage GEM,
  • de la formation des étuveuses aux technologies modernes d’étuvage,
  • de la réalisation de films audiovisuels.

Dans les départements de Daloa et d’Odienné, 165 femmes étuveuses de riz ont été formées à la technologie d’étuvage amélioré GEM. Comparé au système traditionnel d’étuvage qui utilise des équipements et des méthodes rudimentaires pour produire du riz de mauvaise qualité avec plus de 24% de grains brûlés, 60% de grains entiers, plus de 20% de grains crayeux et 5% d’impuretés, le système GEM améliore l’efficacité des activités d’étuvage et la qualité physique et nutritionnelle du riz étuvé avec moins de 2% de grains brûlés, plus de 70% de grains entiers, 0% de grains crayeux et 0% impureté.

Impact socio-économique

L’augmentation accrue de la consommation de riz combinée à l’urbanisation rapide et aux changements dans les habitudes alimentaires est un défi majeur pour les politiques alimentaires, surtout rizicoles. En Côte d’Ivoire, l’expérience très enrichissante dans l’utilisation du GEM a permis à des étuveuses de passer de 0,6 tonne à 2 tonnes de riz étuvé par semaine.

Cette technologie permet de produire du riz local étuvé de bonne qualité et comparable à celle du riz importé de première qualité.

Très attendue par les bénéficiaires, c’est dans une bonne ambiance que la formation aux nouvelles techniques d’étuvage s’est déroulée dans les deux départements. Les femmes formées, toutes studieuses et attentives, ont ainsi découvert les différences fondamentales entre leurs techniques et les nouvelles méthodes du projet avec les gains obtenus. Visiblement satisfaites de ce qu’elles ont appris, les étuveuses de Daloa et Odienné ont promis faire le relais de cette nouvelle technologie afin de permettre à d’autres femmes de bénéficier de leur connaissance. Ce qui leur offrira de bonnes possibilités d’autonomisation par la création de revenus conséquents.

Nous inventons aujourd’hui, l’agriculture de demain