Technologie GEM : Le CNRA forme les transformatrices à l’étuvage du riz

Technologie GEM : Le CNRA forme les transformatrices à l’étuvage du riz

Dans le cadre du projet FCIAD-GEM pour le « Transfert de technologie d’étuvage amélioré GEM et de compétences aux femmes transformatrices de riz en côte d’ivoire », le Centre national de recherche agronomique (CNRA) et ses partenaires au développement que sont : le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricole (FIRCA), le Centre du riz pour l’Afrique (AfricaRice), l’Agence pour le Développement de la filière Riz (ADERIZ) ont formé 165 femmes à la nouvelle technique d’étuvage du riz.

Pour répondre aux attentes des consommateurs de riz, le projet contribue à l’amélioration de la qualité du riz étuvé produit localement en Côte d’Ivoire.

Dans les chefs-lieux des départements de Daloa et d’Odienné, les bonnes pratiques d’étuvage combinées à l’utilisation du matériel GEM ont été enseignées :

Choix du paddy

Un paddy homogène, sans mélange de variétés, avec des grains de riz bien séchés et sans moisissures.

Nettoyage du paddy

Vanner, laver le riz avec de l’eau propre dans une bassine à laver en frottant avec les mains. Puis retirer à l’aide d’un tamis tout ce qui flotte à la surface de l’eau. Répéter l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’impuretés.

Trempage du paddy

Remplir le foyer GEM avec les balles de riz, brancher ensuite le mini ventilateur au foyer et allumer le foyer GEM.

Mettre de l’eau dans le bac de trempage GEM jusqu’au trois-quarts et chauffer-la  jusqu’avant ébullition (80°C).

Ajouter progressivement le paddy nettoyé dans cette eau chaude tout en remuant à l’aide d’une grande écumoire en inox pour répartir uniformément la chaleur. Il faut maintenir une lame d’eau d’au moins 10 cm au-dessus du paddy trempé.

Fermer le bac de trempage à l’aide d’une bâche et laisser refroidir lentement pendant une période de 12 à 16 heures pour permettre une bonne absorption de l’eau par les grains de riz.

Pré-cuisson à la vapeur

Après 12 à 16 heures de trempage, vider l’eau du bac de trempage. Remplir le foyer GEM avec les balles de riz, brancher ensuite le mini ventilateur au foyer et allumer le foyer GEM. Transférer le paddy recueilli du bac de trempage dans la marmite équipée d’une passoire après avoir mis 3 à 5 litres d’eau dans la marmite. Placer la marmite sur le foyer à l’aide du palan. La marmite est fermée d’un couvercle hermétique qui réduit la perte de chaleur. La cuisson dure entre 25 et 30 mn. Retirer le paddy pré-cuit de la marmite pour le séchage

Séchage du paddy étuvé

Etaler le paddy sur des bâches placées sur une aire de séchage cimentée bien nettoyée. Le séchage se fait directement au soleil. Remuer le paddy à l’aide d’un râteau en bois toutes les 30 min. Vérifier régulièrement la teneur en eau à l’aide d’un humidimètre du grain. Lorsque la teneur en eau est de 18 %, le séchage doit se poursuivre à l’ombre jusqu’à atteindre un taux d’humidité de 16 %. Recueillir et conserver le paddy dans des sacs pendant 3 jours. Le séchage se poursuit le 3ème jour à l’ombre ou avec une faible intensité solaire pour atteindre un taux d’humidité de 14 %.

Impact socio-économique

Le système GEM améliore l’efficacité des activités d’étuvage et la qualité physique et nutritionnelle du riz étuvé avec moins de 2% de grains brûlés, plus de 70% de grains entiers, 0% de grains crayeux et 0% d’impureté.La diffusion de cette technologie auprès des transformatrices de riz constitue une véritable opportunité pour valoriser le riz local et constitue un créneau indéniable pour la création de revenus et l’autonomisation de la femme.

Nous inventons aujourd’hui, l’agriculture de demain